LE PLAGIAT

LE PLAGIAT

vidéo YouTube Bibliothèques du réseau de l’Université du Québec

À l’aide d’une simulation d’un travail étudiant, le texte copié-collé y est expliqué puis confronté à la notion de plagiat en proposant, au besoin, les correctifs à mettre en place. Conception par le Groupe de travail PDCI de l’Université du Québec. Production par les bibliothèques du réseau de l’Université du Québec. Québec. (2012). Narration par Cynthia Lisée.


Toute représentation intégrale ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droits est illicite. Il en va de même pour la traduction, l’adaptation, l’aménagement, la reproduction par un art ou un procédé quelconque.

Plagier, c’est s’approprier le travail créatif d’un autre Infraction = sanction

Des sanctions académiques sont prévues en cas de plagiat. Ils sont d’ordre académique (avertissement, blâme, exclusion. interdictions de se représenter à l’examen pendant une certaine période.

LES OUTILS DE DETECTION DU PLAGIAT

Les université se donnent les moyens de détecter le plagiat chez les étudiants. Ils acquièrent des outils payants type COMPILATIO pour savoir si le travail universitaire présenté à validation est original ou non.

LE % DE COPIE AUTORISE

Il est toléré selon les universités un pourcentage de plagiat allant de 5 à 25 % selon l’université. Il vous appartient de vous renseigner auprès du Service Commun de Documentation de votre université ou auprès de votre directeur de thèse le % toléré sans courir le risque d’un rejet de votre travail ou d’une sanction disciplinaire

Tout sur le plagiat : par ici


mise à jour du 19/11/2019

Auteur texte et mise en ligne : Eliane CAILLOU

vidéo: université du Québéec

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

I footnotes