Le petit chaperon rouge

Le petit chaperon rouge

Lors de ma veille sur les archives ouvertes, je me suis arrêtée sur Paper withCode. Personne n’en parlait autour de moi, ca paraissait nouveau et reprenait les principes de la science ouverte, le dépôt et le partage gratuit de données doublé d’un service d’échange entre chercheurs. Les créateurs dans leur “About” expliquent vouloir échanger le Savoir en matière d’intelligence artificielle et faire avancer plus vite la Recherche en mettant en place une plate-forme de dépôt et un réseau social nommé Slack pour les chercheurs.


Il existe 6 portails disciplinaires sur lesquels les chercheurs et spécialistes peuvent déposer du code avec leur article : machine learning, computer science, mathématics, statistics, physics, astronomy.

Collaboration avec ArXiv : un gage de sérieux

Les rédacteurs indiquent en outre collaborer avec ArXiv, une des premières plateformes pluri-disciplinaire de dépôt en accès ouvert de pré-prints scientifiques en physique, mathématiques, l’informatique, et plus récemment la biologie quantitative. ArXiv est géré par l’université de Cornell et est reconnue par la communauté scientifique. Son but est de publier des articles originaux non encore évalués par les pairs.

Rappelons à ce titre qu’il existe différentes sortes d’écrits scientifiques : les pré-prints, pas encore soumis à évaluation du contenu par un comité de lecture, le plus souvent des chercheurs du domaine de l’article de recherche en question, les post-prints, évalués car passé par un comité de lecture pour mesurer sa qualité et valider son sérieux, la version finale publiée ou pdf éditeur qui reprend le contenu de l’article en question avec une mise en forme éditoriale et publication dans une revue.

PaperwithCode se situe au premier niveau et peut être considérée de prime-abord comme une nouvelle plateforme de dépôt de pré-prints. Ces plateformes sont parfois accueillies avec réserve par nombre de chercheurs car elles hébergent des travaux de diverses qualités, non encore évaluées, allant du plus médiocre au meilleur. Mais elles favorisent aussi les échanges, les discussions et l’avancée du travail scientifique. Leur nombre a ainsi subi une progression exponentielle depuis quelque temps avec l’apparition du covid19.

Slack : un canal d’auto-évaluation par les pairs

Pour éviter l’écueil du manque d’évaluation par les pairs et pour prouver son sérieux PaperwithCode annonce non seulement sa collaboration avec ArXiv mais indique aussi l’existence d’un réseau académique Slack qui permet les auto-évaluations entre chercheurs.

Inclusion policy


To ensure high quality of data, all edits are monitored on Slack on the #recentchanges channel. This is an open channel and everyone is invited to follow and review contributions.

For a result to be included as a benchmark result we require that the paper is published as pre-print, in a conference or a journal. Having code is strongly encouraged but not required so we can capture the latest published results even before the code has been released.

https://paperswithcode.com/about

Traduction :

Politique d’inclusion

Pour garantir une qualité élevée des données, toutes les modifications sont surveillées sur Slack sur le canal #recentchanges. Il s’agit d’un canal ouvert et tout le monde est invité à suivre et à revoir les contributions.

Pour qu’un résultat soit inclus comme résultat de référence, nous exigeons que l’article soit publié en pré-impression, dans une conférence ou une revue. Avoir du code est fortement encouragé mais pas obligatoire afin que nous puissions capturer les derniers résultats publiés avant même que le code ne soit publié.

Une licence Creative Common

Toute contribution que ce soit le dépôt d’un article ou de code est soumis à la licence créative common CC-BY-SA c’est- à -dire “Attribution – Partage dans les Mêmes Conditions”

  • Partager — copier, distribuer et communiquer le matériel par tous moyens et sous tous formats
  • Adapter — remixer, transformer et créer à partir du matériel
  • pour toute utilisation, y compris commerciale.

Si l’on reprend les trois points évoqués précédemment, on peut légitimement penser que PaperwithCode est une plateforme de dépôt en accès ouvert intéressante car reprenant de nombreux points évoqués par le plan S.

Cependant à y regarder de plus près et en allant voir qui compose l’équipe de ce nouvel outil, nous voici en présence d’un des Gafas : Facebook et son département Intelligence Artificielle

Team

The core Papers with Code team is based in Facebook AI Research. The service has been created and is managed by Robert, Ross, Marcin, Viktor and Ludovic.

https://paperswithcode.com/about

Ils ont beau rajouter le prénom de chacun des membres de la TEAM pour faire plus corporate, quelque chose me dit que cette archive ouverte n’est peut-être pas si désintéressée que ca. 

Terms of service

By accessing the website at Paperswithcode.com, you are agreeing to be bound by these terms of service, all applicable laws and regulations, and agree that you are responsible for compliance with any applicable local laws.

https://paperswithcode.com/site/terms

En lisant terms of service pour savoir exactement à quoi je m’engage quand je dépose sur la plateforme : premier problème : je suis liée aux lois LOCALES applicables c’est -à-dire LESQUELLES ?

Accuracy of materials

[…] Paperswithcode may make changes to the materials contained on its website at any time without notice […]

https://paperswithcode.com/site/terms

A tout moment l’entreprise peut apporter des modifications aux documents déposés sur le site web… Sic… Heu…

Modifications

Paperswithcode may revise these terms of service for its website at any time without notice. By using this website you are agreeing to be bound by the then current version of these terms of service.

Traduction :

Paperswithcode peut réviser ces conditions d’utilisation de son site Web à tout moment et sans préavis. En utilisant ce site Web, vous acceptez d’être lié par la version alors en vigueur de ces conditions d’utilisation.

Heu… Je croyais que c’était un site de dépôt gratuit de pré-prints. Et si demain, ils veulent me faire payer mes dépôts ? Aie, je suis coincée. Ce n’est pas un organisme à but non lucratif. Même s’ils se disent :

No data is shared with any Facebook product.

https://paperswithcode.com/about

C’est curieux mais je n’y crois pas trop.

ML Reproductibility Challenge 2020

Enfin, le challenge de la reproductibilité. Sur le site, on trouve un event pour lequel on peut s’inscrire quand on est chercheur.

C’est un entrepôt d’archives ouvertes ou un support promotionnel pour des événements ? J’y perds mon latin.

Il y a des dates, plusieurs rendez-vous en 2020 et 2021 ainsi que les noms des chercheurs faisant partie du Comité d’organisation. Ils se réclament tous des principes FAIR sur la reproductibilité de la recherche. On y voit même des universités canadiennes y participer.

Les gagnants verront leurs pré-prints publiés dans la revue Rescience. Et là, surprise; Rescience existe bel et bien. Et à l’origine de la revue, on trouve un jeune chercheur de l’INRIA, Nicolas Rougier


Le Copist-Cirad noue met en garde face à la montée exponentielle des serveurs de pré-prints, phénomène favorisé par la catastrophe sanitaire sans précédent depuis des siècles que nous traversons

PaperWithCode est un modèle curieux, à mi-chemin d’une entreprise privée avec des collaborations scientifiques sérieuses. A l’image des sites académiques tels ResearchGate ou Académia, il emploie les termes et la culture de l’open access mais est-il vraiment si désintéressé que celà et oeuvre-t-il vraiment pour la Science ? Le statut des données déposées, en principe jusque là gratuites sont-elles garanties de le rester à terme ?

PaperWithCode me rappelle une célèbre publicité pour une boisson des années 1980. Elle ressemble à de l’open access, elle en a l’apparence mais en est-ce bien ? Ce genre de modèle hybride utilise les codes de l’accès ouvert (données FAIR, licences Creatives Commons etc..), connaît les préoccupations de la communauté scientifique, en parle le langage pour mieux l’infiltrer, se met à son service puis se dévoile un jour tel le loup de la Fable ” Mais c’est pour mieux te manger mon enfant” !


Mise à jour du 06/01/2020

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses .